« Affaire Trump » : un boomerang ravageur ?

share on:
Capture d’écran 2018-02-05 à 12.20.18

Pour comprendre cet effet boomerang, il faut reprendre la chronologie.

Hillary Clinton devait être élue. L’avènement de Donald Trump a abasourdi tout le Système.

Depuis tout a été fait pour le contraindre, et neutraliser son action.

La soi-disant collusion de Trump avec les Russes a été un des éléments majeurs de cette paralysie.

Elle était étayée par le fameux « Dirty Trump’s Dossier ».

Ce Dossier devait empêcher son élection et éventuellement  servir de « Police d’assurance » si par malheur et par surprise, il était élu.

Tout le printemps et l’été 2017, ces débats  sur sa collusion avec les Russes ont occupé la moitié du temps d’antenne de CNN !

Cette collusion  était fondée sur un « Dossier »  qu’un agent secret britannique Christopher Steele, en poste à Moscou, avait rédigé.

Ce dossier en 2016 avait été transmis aux services confidentiels ainsi qu’à la presse.

C’est devenu le « Trump’s Dossier » . Il était et est en ligne sur Internet et sur 40 pages, on pouvait et peut encore y lire les agissements graves de Trump et ses comparses, jusqu’à la description d’orgies sexuelles dans des grands hôtels moscovites.

Ce « Trumps’Dossier » a été la matrice de l’accusation de collusion.

C’est à la lumière de ce Dossier que le Secrétaire d’Etat à la Justice, Rod Rosenstein a décidé de nommer un Procureur Spécial, Robert Mueller, avec tout pouvoir pour instruire cette affaire.

La machine judiciaire s’est enclenchée et au printemps dernier,  deux des bras droits de Trump ont été inculpés, Paul Manafort et le Secrétaire d’État, Michael Flynn,  .

Un Président américain surveillé par un Procureur Special …  le boomerang avait été lancé très fort … CNN, NBC ainsi que les grands journaux faisaient entendre quotidiennement la douce musique d ‘un « Empeachment » de Trump suite à une condamnation pour haute trahison ou obstruction de Justice.

Le boomerang a commencé d’inverser sa courbe à l’automne quand on a appris que ce « Dossier » était un faux, monté de toute pièce, avec des allégations complètement imaginaires.

Que son auteur avait été rémunéré  plusieurs millions de Dollars, pour ce torchon, par la Société écran Fusion-GPS, elle-même payée par le Parti Démocrate avec la signature d’Hillary Clinton.

C’est dans ce contexte que le 2 Février 2018  que le « FISA MEMO » a été déclassifié et donné à la lecture du grand public, malgré les hauts cris des membres du Parti Démocrate.

Ce « FISA MEMO »  est une note de 4 pages qui résume une enquête qu’a fait la Chambre des Représentants, sur le fonctionnement de la Justice et de la Police en particulier.

Le FISA ( Foreign Intelligence Surveillance Act) est un tribunal antiterroriste chargé d’enquêter sur certains étrangers .

Ce « FISA MEMO » rapporte que c’est uniquement sur la base de « Trump’s Dossier » que le FBI demande aux Juges du FISA, à quatre reprises, l’autorisation de mises sous écoute, pendant la campagne et après, de Donald Trump et de ses équipes.

Le délit est que le FBI a caché à la Cour du FISA, pour avoir son autorisation, l’origine   de ce « Dossier » qu’il savait lui-même pourri et frauduleux.

A la lecture de ces documents, les Américains comprennent médusés, que le FBI est devenu le bras armé du Parti Démocrate.

Or aux USA, on ne plaisante pas sur l’indépendance de la Justice. Tous les Américains se souviennent du Watergate où Nixon avait fait écouter l’opposition.  Cela l’avait poussé à la démission et plusieurs membres de son entourage ont été condamnés à de longues années de prison.

On parle déjà, de la nomination d’un nouveau Procureur Spécial.

Les têtes vont tomber ou sont déjà tombées.  James Comey, directeur du FBI a été limogé …Andrew McCabe a présenté sa démission …

Peter Strzok qui avait lui-même dans un rapport innocenté Clinton en 2015 …Rod Rosenstein  …

On ne devine actuellement que le sommet de l’iceberg.

Les grands Medias et le Parti Démocrate risquent d’être vraiment en porte-à-faux.

Le retour du boomerang risque de faire des ravages… Donald Trump va pouvoir nous montrer son art connu du Punch-back.

Pierre Marechal    Jacksonville   Floride