Les armes US dans le viseur du média français

share on:
tir

Depuis la fusillade de Las Vegas, et d’ailleurs à chaque épisode de cette nature, les médias français ne cessent de vouer à l’opprobre le deuxième amendement de la constitution américaine et le système US qui permet l’achat, la détention, et parfois le port d’arme. Il est assez surprenant de constater cette ingérence dans les affaires d’un pays étranger dont la culture est tellement éloignée de la nôtre ! Que peut bien importer à Libération ou à France 2 que nos amis d’outre-Atlantique disposent de millions de fusils ? En quoi le fait que de jeunes Américains puissent apprendre le maniement de revolvers, de pistolets mitrailleurs ou de tout autre équipement pose un problème ? Nous ne pouvons quand même pas prétendre régenter l’ensemble du monde !

Il est bon de redire en cette occurrence que ce ne sont pas les armes qui constituent un danger, mais bien les gens qui les manipulent d’une façon inadaptée. Et ceux-ci n’ont pas de difficulté pour en dénicher, ici même en France. Il est en effet de notoriété publique que les caves d’innombrables quartiers « interdits » abritent des Kalachnikovs et autres fusils à pompe. C’est moins la multiplication des armes aux USA qui devrait nous préoccuper que celle qui vont équiper le banditisme et à l’islamisme radical : deux entités totalement interdépendantes.

Dans ces circonstances, il conviendrait de mobiliser une vaste campagne de perquisition où s’associerait les diverses forces de l’ordre, avec à la clef l’instauration d’un couvre-feu et l’encerclement des zones concernées ; bref une véritable opération militaire.

Il est à craindre toutefois qu’une telle initiative de salubrité publique ne se produise avant longtemps. Les autorités actuelles ne souhaitent sans doute pas stigmatiser la population de ces territoires ni déclencher des émeutes en tentant de les réinvestir !

Quant à la NRA, elle se moque éperdument des gesticulations lointaines de la bien-pensance !