Donald Trump : La plus incroyable des élections !

share on:
trump

Election de Trump : C’est la première fois depuis 220 ans qu’un civil, hors du sérail politique ou militaire, est élu à la Maison Blanche.

Élu seul contre tous :

– Contre Hillary Clinton et le pouvoir en place.

– Contre son propre parti des Républicains où les ténors ont tout fait pour le détruire.

– La famille Bush qui a voté Clinton ainsi que les anciens candidats Républicains battus : John MacCain et Mit Romney.

Aucun membre du Congrès de son parti n’a participé à la campagne.

Mieux : la campagne de Trump a été financée sur ses propres deniers (150 000 000 $).

– Contre tous les lobbies.

– Contre toute la Presse déchaînée. Presse écrite et télévisée qui a pilonné sa campagne comme jamais.

Au cours des mois de septembre et octobre, on a eu droit quotidiennement au discours de femmes violentées agressées qui pleuraient tous les soirs et racontaient par le menu les agissements honteux de ce candidat lamentable…

Ces attaques ont été telles que Trump rapidement a cessé d’y répondre. « Too much is too much »… Les Américains avaient compris.

– Contre Wall Street et son argent.

La campagne de Clinton a été la plus chère de l’histoire des États-Unis (1 milliard de dollars).

Au cours deux derniers mois le parti Démocrate a dépensé 500 millions de dollars en publicité négative contre Trump dans tous les États sensibles comme l’Ohio ou la Floride:

Les publicités commerciales avaient disparu des écrans de télévision, remplacées par des pubs négatives anti-Trump.

Comment avec un vent aussi contraire a-t-il fait pour être élu ?

– La première explication est que l’Amérique va mal :

60 millions de chômeurs ou petits boulots ;

50 millions vivant grâce aux aides fédérales ;

1 000 milliards de déficit par an ;

Dette extérieure démentielle doublée pendant les 8 ans d’Obama.

Son discours « America First », mettant des droits de douane dorénavant sur les produits importés, a résonné et complétement déstabilisé cet électorat ouvrier déboussolé qui votait depuis toujours Démocrate.

– La deuxième explication est sa position hétérodoxe et jamais entendue là-bas sur la politique extérieure:

Dire que la guerre en Irak avait été une énorme erreur à la stupeur de son propre parti et des Bush.

Qu’il fallait par ailleurs s’allier aux Russes pour régler les guerres au Moyen Orient.

– La troisième explication est sa position intransigeante sur l’immigration.

Sujet tabou aux USA et encore jamais abordé par aucun homme politique.

Sujet qui lui a fait gagner les primaires et où pour la première fois on osait parler crûment du danger des frontières sud ouvertes et de l’arrivée de tous ces Cartels mexicains souvent violents vivant du trafic de la drogue.

– La dernière explication majeure a été le contre-pouvoir formidable de l’internet et des réseaux sociaux.

Ces nouveaux médias ont distillé tous les jours, comme un supplice chinois, les nouvelles révélations de WikiLeaks et du FBI qui ont fait certainement comprendre au peuple américain à quel point le système politico)-médiatique était corrompu et qu’il fallait « drainer le marécage de Washington DC ».

Les Américains ont entendu ces messages et Donald Trump est maintenant élu.

Il a réussi aussi à faire élire avec lui une majorité parlementaire qui le soutient.

Il est devenu indéniablement l’homme le plus puissant du monde.

C’est un séisme politique.

Séisme qui équivaudrait ici, en France, à la prise d’assaut par Marine le Pen de l’ex-UMP.

C’est ce qu’il vient de se produire aux USA

Les vents de l’Histoire sont en train de tourner.

Marechal, Jacksonville