Droite française : le grand chambardement

share on:
Capture d’écran 2018-03-11 à 10.32.21

Thierry Mariani ancien ministre, actuel partisan de Laurent Wauquiez, est une personnalité reconnue des Républicains. Il vient de déclarer qu’une alliance avec le Front National était absolument nécessaire. Il s’agit d’une avancée spectaculaire dans la réflexion d’un homme plutôt réfléchi et sans doute bien intentionné.

Ce point de vue s’exprime alors que l’ex futur-Front National organise sa mue. Il devient clair que si la transmutation s’opère avec sincérité et détermination, nous allons vivre des moments inédits. Il semble en effet, que, si la « droite » et le parti national ne veulent pas sempiternellement regarder les trains de la Macronie passer, ils devront s’entendre.

Les points de l’accord en question sont assez faciles à discerner : ils concernent l’identité, certaines valeurs communes et le problème crucial de l’immigration. Restent en fait l’économie, les dispositifs sociaux et l ‘Europe ; ce qui n’est pas rien.

Il n’en est pas moins vrai qu’à travers les sujets rassembleurs une plateforme peut se dessiner. C’est sans doute le souhait du nouveau Front, et celui de nombreux membres des Républicain. Que dire de la base : une majorité des électeurs des deux camps est favorable à une telle évolution.

Le point d’achoppement pourrait être constitué par la posture des leaders, et surtout celle Laurent Wauquiez, qui a déjà affirmé que jamais il n’y aurait d’arrangement avec le FN.

Sa position risque toutefois de devenir inconfortable, voire intenable. Dans la logique des événements politiques qui défraient la chronique électorale en Europe, et au fur et à mesure des défections pour la Macronie, le président des Républicains va être soumis à une pression constante, surtout si le FN fait preuve de bonne volonté. À suivre donc.

Nous assistons peut-être en direct au grand chambardement !

Claire V.