La dure réalité du réchauffement climatique

share on:
Arbre neige

-20° en Haute-Loire ; la Corse et l’Italie croulent sous la neige ; en Europe, des sans-abris meurent de froid par dizaines ; la glace côtoie les vagues de la Méditerranée : bref, le réchauffement climatique bas son plein !

Taquinerie : Nous savons bien que cet épisode n’a rien à voir avec un changement du climat. Ce qui est intéressant en l’espèce est l’attitude des medias. Dès que la température est au-dessus des « normales de saison », les journaux sont envahis d’analyses catastrophistes sur ce fameux réchauffement.

En ces temps glaciaux, aucun commentaire. Le journaliste de base courbe l’échine sous la tempête, et attend des jours meilleurs pour pouvoir enfin de nouveau angoisser le quidam avec des pronostiques délirants et autoritaires !

Car, comme dans d’autres domaines, il est impossible d’émettre la moindre incrédulité sur ce réchauffement : vous êtes obligés d’y croire !

Rappelons-nous Monsieur Allègre, le climatosceptique de son temps. Il avait écrit un livre pour contester la responsabilité humaine dans un éventuel adoucissement du climat ; quelle bronca ! Très vite l’ancien ministre de l’Éducation était revenu sur des propos jugés par les donneurs de leçon comme quasiment révisionnistes. Mais Claude Allègre n’était pas seul. Des centaines de scientifiques, évidemment ignorés des rédactions, partagent son point de vue.

Donald Trump, le nouveau président des USA, semble lui-même plutôt douter des terribles prédictions concernant le climat. Il va sans doute remettre en question le financement, et ne plus soumettre son pays aux accords de la COP21. Comment vont réagir les grands pontes de la climatologie. Il est sûr que le débat va être relancé !

Nous, nous ne sommes pas des spécialistes. Ce que nous savons, en revanche, c’est qu’en l’an mil, le Groenland (qui porte bien son nom) était une terre cultivable. Aujourd’hui c’est un bloc de glace. Réchauffement ou pas, il faudra qu’on nous explique !