Ecole : l’effondrement des valeurs

share on:
capture-decran-2016-10-13-a-15-18-22

Depuis Mai 68, l’enseignement ne cesse de perdre ses lettres de noblesse. L’école est devenue un lieu fourre-tout, une garderie, une sorte de centre d’animation socio-culturel, où le niveau  s’effondre inexorablement, où les profs sont devenus des assistants sociaux chahutés et moqués, où les élèves n’ont plus aucun sens du respect de la hiérarchie, de la discipline…

L’instruction est bafouée et se résume à un méli mélo d’informations tronquées, trafiquées, destinées à endoctriner les jeunes cerveaux. L’apprentissage du savoir n’a plus de valeur éthique, ni transcendante. On ne cherche plus à élever l’élève à un niveau supérieur. Le « tout vaut tout » est devenu  la règle. Le collège Najat et ses nouveaux programmes est destiné avant tout à la destruction de l’enseignement. Les programmes sont d’une bêtise incommensurable, d’une idéologie faussement égalitaire. L’éducation nationale, depuis 40 ans s’efforce de combattre tout ce qui anoblit, élève, distingue, rend meilleur. Le mérite doit être banni, méprisé… Aucune différence ne doit apparaître : le cancre doit être au même niveau que le bon élève qui devra s’effacer, disparaître. Alors, on supprime les distinctions comme le latin, le grec, l’orthographe appliquée. Le nivellement par le bas est la règle… Forcément, les bons élèves studieux et méritoires quitteront l’enseignement public pour aller dans le privé, le hors contrat, et le public ne sera plus qu’un ramassis de cancres voué à la délinquance, au chômage et à l’assistanat.

Les enseignants ont été formatés à la pensée gauchiste tout au long de leurs études. Leur esprit est fermé et hostile à tout ce qui peut les écarter de leur endoctrinement même s’ils s’en défendent. Renoncer à la pensée gauchiste serait pour eux une façon de se trahir eux-mêmes, d’abandonner leurs promesses qui seraient comme un serment fait à dieu païen.

L’importation de nouvelles cultures et de pratiques incompatibles avec le fonctionnement de l’Education Nationale ; l’abandon des programmes fondamentaux pour transformer l’école en outil de propagande immigrationiste et LGBT ; la disparition progressive de l’enseignement de notre histoire, abaissement considérablement les niveaux scolaires. Tout ceci est voulu, souhaité, programmé et participe à la déconstruction de notre civilisation.

L’entreprise de démolition des valeurs et des symboles de suprématie intellectuelle de la France est à l’œuvre. Son droit à l’élitisme et à l’excellence est remis en question avec le saccage des programmes dans les grandes écoles. Pourquoi cet acharnement détruire des dispositifs intellectuels enviés partout dans le monde ? L’intelligence est méprisée au profit de la médiocrité qui devient une référence éthique et politique !

La dépréciation intellectuelle suit l’effondrement économique. Cet égalitarisme à outrance rend l’effort et le mérite caduque. Chaque jour des cerveaux bien faits quittent la France pour rejoindre des pays où les gigantesques problèmes administratifs et fiscaux ne les engloutissent plus. Le savoir faire, l’intelligence la suprématie de la France se perdent dans les égouts de la bêtise mise en exergue

Nous sommes dans une idéologie mortifère qui annihile ce qui a fait pendant des siècles l’honneur de notre pays. : L’apprentissage, l’effort, le dépassement de soir et l’excellence. La gauche ne veut pas de génie, pas d’aptitude particulière, pas de compétence, pas d’effort, pas d’expérience. Tout le monde doit faire la même chose, en inventant, s’amusant se distrayant. Il ne faut surtout pas se cultiver, ne pas se fatiguer, ne pas manifester d’exigence envers soi-même. Le bonheur de faire un travail appliqué et minutieux est moqué et banni.

Trop d’enseignants encore adhérent à une sorte de caste dont ils épousent parfaitement les diktats, un peu à la manière des francs maçons. Cette caste fermée et exclusive se réfère à une appartenance sans failles aux idées véhiculées par la gauche socialiste et communiste et un athéisme clairement revendiqué ; une laïcité intolérante, rigide et inquisitoriale. Ces gens sont les relais d’une idéologie dangereuse qui veut exercer une influence néfaste sur les cerveaux malléables de nos enfants.

Bizanne