Élections en Autriche : le tour de Norbert Hofer ?

share on:
hofer

Élections en Autriche : le tour de Norbert Hofer ?

 Les journaux français et européens ne se précipitent pas pour évoquer l’élection présidentielle qui sera organisée le 4 décembre prochain en Autriche. Il est vrai que l’ensemble des médias est encore sous le choc de la présidentielle américaine, et l’extraordinaire victoire de Donald Trump. Ce mutisme ne va sans doute pas durer, et les journalistes, collaborateurs du système, vont se ressaisir, reprendre plumes et micros pour calomnier le candidat anticonformiste du moment. J’ai nommé Norbert Hofer !

Certes, le travail des professionnels de la désinformation n’est plus aussi facile qu’avant ; il semble que les nations, de Londres à Vienne en passant par Washington, veuillent s’en affranchir. Il faut dire qu’ils ont poussé à l’extrême leurs manipulations, au risque de se priver de toute crédibilité, même auprès des plus naïfs. Chaque élection combattue par la presse, et qui est finalement remportée, éloigne le public de l’information officielle. Ce ne sont évidemment pas les médias alternatifs qui vont s’en plaindre !

Une consultation très intéressante se profile donc en Autriche. Elle opposera, pour la présidence de l’État fédéral, un partisan du FPÖ, Monsieur Hofer, à un candidat écologiste, Monsieur Van der Bellen. Il semble bien que le compétiteur patriote ait toutes ses chances puisque l’élection remportée de justesse par l’écologiste en mai dernier avait été invalidée pour des motifs confus, qui pourraient bien s’apparenter à une fraude ! Le scrutin avait, dans un premier temps, été reprogrammé en octobre, puis, espérant sans doute des jours meilleurs, les autorités l’avaient encore reporté en décembre. Hélas pour le système, la tornade Trump est passée par là, et aura donné encore plus envie de liberté aux Autrichiens !

Certes, le rôle de président ne revêt pas en Autriche le caractère crucial qu’on lui connaît en France ou aux USA. Il s’agit toutefois d’un poste important, et qui pourrait surtout devenir, avec la victoire de Norbert Hofer, le nouveau symbole de l’émancipation des peuples.

Une interview exclusive de Norbert Hofer par le Visegrád Post :

Norbert Hofer : l’Autriche gagnerait à rejoindre le groupe de Visegrad