Elections USA : C’est la lutte finale

share on:
trump-clinton

Élection aux USA de notre correspondant en Floride : C’est la lutte finale entre Hillary Clinton, soutenue par les grands médias du système, et Donald Trump, écouté, suivi et adulé sur internet. Qui va gagner ?

Le matraquage médiatique anti-Trump est actuellement tellement énorme que, si internet n’existait pas, Hillary Clinton serait certainement élue avec 80 % des voix.

Cela rappelle, la folie des médias qu’on a connue en France entre les deux tours de l’élection Chirac – Le Pen en 2002.

Depuis trois semaines, en effet, toutes les grandes chaînes de télévision, (CNN étant la pire), diffusent et surtout commentent et condamnent en boucle toutes les frasques supposées du « Donald « . La première salve a été la fameuse bande, diffusée deux jours avant le 2èmedébat, qui mettait au jour des propos graveleux et misogynes tenus par Trump.

Depuis, initiés tous les jours par les unes du New York Times, et repris en chœur par l’ensemble des chaînes de télévision, CNN, ABC, CBS, MSNBC et même FOX (qui serait sur le papier étiqueté à droite), les aventures et comportements sexuels hypothétiques de Trump sont décrits par le menu. Actuellement sur les ondes, une dizaine de femmes en pleurs, racontent leurs agressions sexuelles diverses et variées, en avion au restaurant, au cinéma… Trump doit impérativement être un salaud !

Pratiquement tous les autres sujets sont éludés :

Quid du passé d’Hillary comme Secrétaire d’État avec les décisions catastrophiques prises pour l’EI, l’Iraq, la Libye, la Syrie

Quid de ses E-mails et du scandale d’Etat.

Quid de la crise économique qui sévit ici comme en France.

Quid des problèmes de violences ethniques et de drogues (3 500 morts violentes rien qu’à Chicago depuis le début de l’année).

Quid de la montée des tensions contre la Russie de Poutine que la candidate démocrate traite d’Hitler.

Pendant ce temps, Donald Trump occupe très majoritairement l’espace d’internet.

Il communique toutes les nuits et son compte tweeter est suivi par plusieurs dizaines de millions d’Américains ; idem pour Facebook ou pour les milliers de blogs qui pullulent sur la toile. Il organise des « rallies » où comme à Cincinnati ou à Orlando, il arrive à réunir une foule de 30 000 personnes en les prévenant seulement la veille sur le Net. Il n’y a que sur le Web que le fond politique de la campagne est abordé : enjeux de la dette, du déficit du commerce extérieur massif, de l’immigration, du mur avec le Mexique pour arrêter la drogue, de la corruption, des lobbies…

Qui va gagner les Mass Medias officiels, ou Internet ? A priori les sondages présentés par les chaînes de télévision désignent Hillary Clinton comme le futur vainqueur. Peut-on se fier à ces sondages ? Beaucoup pensent qu’ils sont faux.

Il existe un précédent : celui de l’élection de Reagan qui a été élu Président, contre Carter, malgré un retard de 10 points quelques jours avant l’élection.

P Marechal, Jacksonville