JMLP, le succès (justifié) des mémoires

share on:
Capture d’écran 2018-03-06 à 12.11.52

Nous avons lu avec beaucoup d’intérêt le dernier ouvrage de Jean-Marie le Pen qui constitue le premier tome de ses « mémoires ». Souvenirs particulièrement attendus quand on sait que le premier tirage de 50 000 exemplaires a été vendu avant même sa mise en rayon. Il va s’agir sans doute d’un des « best-sellers » du moment, preuve que le public aime la politique, l ‘histoire, et aussi peut-être le personnage « hors norme » que représente le fondateur du Front National !

Les nombreux acheteurs ne regretteront pas leur investissement. Le livre est passionnant de bout en bout. Il permet de balayer en compagnie d’un esprit et un style idoine, une période allant de 1928 (naissance de l’auteur), jusqu’au début des années 70. La vision d’une France en noir et blanc est parfaitement restituée, et nous plonge dans les délices de la nostalgie.

L’ouvrage s’avère précis en ce qui concerne les dates, la configuration des événements et l’implication de personnages de toutes sortes. Il dénoue clairement la complexité d’épisode comme la l’époque coloniale, Suez, la Bataille d’Alger et les manœuvres politiques des 3ème, 4ème et  5ème République.

Bien que l’érudition et le niveau littéraire du redacteur soient salués même par ses pires adversaires, le ton du livre n’est jamais pontifiant. Il semble que Monsieur le Pen ai bien pris garde que la lecture soit facile et à la portée de chacun. On comprend par ailleurs à travers ces pages que Jean-Marie le Pen a replongé dans ses notes, ses souvenirs et dans une documentation forcement foisonnant afin que ses informations soient  aussi précises.

On mesure en parcourant ce texte la nature tout à fait extraordinaire de l’auteur. Sa vie est digne des plus grands aventuriers et épatera certainement une partie du public.

Nous ne pouvons qu’encourager la lecture de cet ouvrage événementiel, ne serait-ce que pour son intérêt historique et pour la qualité de ses anecdotes.

Vivement le deuxième tome !

« Fils de la Nation », éditions Muller, 450 pages, 22,90€