L’avocat grenoblois Bernard Ripert a été relaché

share on:
Brève de Rhône-Alpes Info, le site de réinformation en Rhône-Alpes

L’avocat grenoblois Bernard Ripert, 65 ans, qui avait été interné dans un établissement psychiatrique dans le cadre d’une hospitalisation d’office alors qu’il se touvait en garde à vue pour « intimidation envers un magistrat, vient de regagner son domicile.

En effet, le préfet de Savoie a signé mercredi 25/05/2016 au soir la levée de son hospitalisation sous contrainte, en s’appuyant «sur deux avis psychiatriques concordants», selon Maitre Laurent Pascal, l’un des avocats de Bernard Ripert.

Cela corrobore en tous points les informations que nous avions communiqué à ce sujet : voir l’article.

Si la famille et les proches de Bernard Ripert sont soulagés, il n’en reste pas moins que cette hospitalisation décidée suite à un avis psychiatrique sur réquisitions du Procureur de la République de manière complètement inatendue pose un certain nombre de questions quant à la singulière « facilité » avec laquelle un justiciable peut se retrouver interné en hopital psychiatrique.

Soulignons qu’un vif émoi avait été soulevé par la situation de cet avocat dont 120 de ses confrères avaient manifesté leur soutien devant la Maison des avocats mardi 24/05/2016, au lendemain de son hospitalisation d’office, et que par ailleurs la famille de maitre Ripert avait appelé à manifester le 25/05/2016 à 18h00 devant les palais de justice de Grenoble et de Chambéry.

Sébastien JALLAMION