Lyon : une subvention de 2 millions d’euros pour l’Institut de la Civilisation Musulmane

share on:
La grande mosquée de Lyon

A l’heure où la problématique de l’islam en France n’a jamais été aussi pregnante, Gérard Collomb, sénateur maire de la ville de Lyon, a annonçé l’octroi d’une subvention de 2 millions d’euros finançée par l’Etat et la ville pour le financement d’un Institut de la Civilisation Musulmane au sein de la Grande mosquée de Lyon.

Le groupe génération identitaire de Lyon (Rebeyne) a immédiatement réagi par un communiqué officiel, dénonçant le financement public de cette structure :

http://www.lyonlemelhor.org/2016/06/institut-francais-de-la-civilisation-musulmane-a-lyon-finance-avec-nos-impots-non-merci/

Présentés de manière caricaturale et par conséquent subjective par les médias traditionnels comme un « groupuscule d’extrème droite », les militants de génération identitaire sont en réalité des citoyens engagés, souvent jeunes et diplomés, qui mènent des actions légales afin de dénoncer les atteintes à l’identité européenne. Un combat dont la légitimité s’accroit avec le temps, de manière exponentielle, au point que de nombreuses personnalités politiques semblent aujourd’hui réaliser son importance.

La méthode employée par les collectivités territoriales et l’Etat pour contourner la Loi de 1905 sur la laïcité est parfaitement éprouvée : il s’agit toujours de prétendre que le financement public ne vise que la partie culturelle des bâtiments concernés. Bien entendu, personne n’est dupe quant au fait qu’il s’agit ni plus ni moins d’une astuce grossière pour financer des lieux de cultes liés à l’islam.

Le clientèlisme et la corruption des élus qui n’hésitent pas à se comporter ainsi avec l’argent public au mépris de nos valeurs, de notre culture, et de notre Histoire, à grand coup de slogans prônant un multiculturalisme qui n’aura eu pour effet que de conduire notre pays au bord de la guerre civile est inquiétant.

Plus inquiétant encore : la bienveillance accordée à certaines communautés, constituées et organisées comme telles, au mépris du risque d’affrontement inévitable qu’elle implique, et dont le seul argument employé par ceux qui en sont responsables se résume en deux mots : le « vivre ensemble ».

Cette doctrine qui s’émancipe de toutes les données sociologiques et de tous les exemples passés, en France et à travers le monde, est mortifère. Le seuil de tolérance parfaitement décrit par Alfred Sauvy a depuis longtemps été dépassé. Le rejet qui en découle n’est pas lié à un quelconque « racisme », à une « xénophobie » ou, pour utiliser le terme employé par ceux-là même qui nous détestent et qui nous tuent, à ‘l’islamophobie », il est tout simplement humain, inhérent à toute civilisation et parfaitement légitime.

Les générations futures connaitront le chaos, et les principaux responsables s’en laveront les mains, car eux auront les moyens de s’en protéger, contrairement à la grande majorité du peuple français.

Sébastien JALLAMION

1 Comment

Comments are closed.