Saint-Etienne : ouverture de l’abattoir confessionnel

share on:
la tribb_modifié-1

Dans une double page parue ce week-end, la Tribune le Progrès, dit tout le bien qu’elle pense de l’abattoir confessionnel provisoire qui sera actif à partir du 11 septembre, rue de l’Apprentissage à Saint-Etienne double-page-1024×732.jpg. Le quotidien prête un caractère utile au dispositif : selon le journal, de nombreux sacrifices clandestins auraient lieu s’il n’y avait un endroit officiel pour occire les animaux !

Cette année, rien que dans l’abattoir de la rue de l’Apprentissage, 4600 moutons seront égorgés par des exécuteurs tellement au point, insiste la Tribune, qu’ils sont formés au bien-être animal ( ! ). Ce serait risible, si ce n’était aussi cruel : dans le rite coranique, les animaux sont saignés conscients, et peuvent agoniser plusieurs minutes comme le révèlent tous les spécialistes.

Il est bon d’expliquer que l’abattage clandestin des animaux est strictement interdit par la loi. Le fait que les autorités locales (Mairie de Saint-Etienne et Préfecture) organisent un abattoir rituel provisoire pour y remédier constitue en quelque sorte une prime à l’agression. Comme l’expliquait le président du Groupe Bleu Marine au Maire de Saint-Etienne en 2015, cela reviendrait à augmenter la limitation de vitesse sur les routes au prétexte que des conducteurs y roulent vite https://youtu.be/RM6xU8aR7sg. Et donc parce qu’il y a des exécutions clandestines, dont il est prévu qu’elles soient sanctionnées par la justice, on construit des abattoirs confessionnels dans des locaux municipaux ! Au-delà des moutons, c’est la laïcité que l’on sacrifie. A l’heure où la société prend conscience du danger du communautarisme religieux, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, organise sa promotion !

La Tribune le Progrès ferait sans doute mieux de s’intéresser aux conséquences de ces menées clientélistes, plutôt que de se réjouir béatement d’une initiative condamnable sur le plan moral, légal et sanitaire. Pour l’aider, voici un communiqué des élus patriotes de Saint-Etienne qui concerne précisément la légalité de l’abattoir : exces-710×1024.png