St Etienne : Laurent Wauquiez et Gaël Perdriau à couteaux tirés

share on:
Gaël Perdriau et Laurent Wauquiez : rien ne va plus !

Le climat entre le Maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau et le nouveau Président de la Région Rhône-Alpes-Auvergne Laurent Wauquiez est pestilentiel. Explication : les deux hommes ne soutiennent pas le même candidat à la primaire de la droite prévue en novembre prochain. On est bien loin de l’intérêt collectif dont ces élus devraient être garants !

Les Stéphanois sont les victimes de bisbilles entre Laurent Wauquiez et Gaël Perdriau. L’idée du Président de la Région ARA semble être de vouloir sanctionner le maire de Saint-Etienne, en bloquant certaines subventions notamment dans le domaine de la culture. Ainsi restent en suspens des aides pour le Centre Dramatique National stéphanois (la Comédie) et l’Ecole Supérieure de Design. Le blocage concerne près d’un million d’euros, ce qui n’est pas rien, surtout à l’heure du rationnement des dotations de l’Etat !

Monsieur Perdriau crie bien sûr au scandale ; il n’a pas tort. Mais n’est-ce pas lui qui soutenait ardemment Monsieur Wauquiez lors des toutes récentes élections régionales ? N’est-ce pas lui qui défend mordicus l’idée de grandes régions et de super métropoles ?

Ce n’est pas mépriser la démocratie et la représentation populaire de dire que les Régions, comme les départements d’ailleurs, ne sont que des comptoirs d’encaissement.

Le système a voulu ces régions politiques, il leur a donné une taille gigantesque, et les roitelets qui les dirigent peuvent user et abuser de leurs prérogatives financières, et se donner l’illusion de la prééminence. Cependant, comme disait l’autre, les deux vrais pouvoirs en France sont à l’Elysée ou dans une Mairie. Il serait très adapté que Monsieur Wauquiez ne se croit pas encore Premier ministre, et s’en tienne à son job de télégraphiste. La population n’a que faire d’élus plus prompts à organiser leur avenir qu’à défendre le bien commun.

Christophe Arnould