Syrie : à qui profite le crime ?

share on:
assad

Dans l’inconscient collectif, le traumatisme que provoque l’utilisation militaire de produits toxiques est, juste après les chambres à gaz, le pire que puisse réaliser un dictateur. Même une famine organisée n’a pas autant de portée émotionnelle.

On prétend que Béchar Al Assad aurait employé du chlore et du gaz sarin pour réduire une poche de résistance à Khan Cheikhoun, une ville du Nord-Est tenue par les rebelles. Bilan : plus de 80 morts dont, comble de l’horreur, des enfants.

Comment expliquer une telle initiative ? En commettant ce forfait, la Syrie s’attire les foudres de quasiment toute la communauté internationale. Avec cet acte Béchar Al Assad réduit à néant, le peu de crédit qu’il avait réussi à se reconstituer au cours des derniers mois. Celui qui devenait pour beaucoup un hypothétique interlocuteur n’est plus qu’une bête immonde à abattre le plus vite possible.

Béchar Al Assad n’est pas un enfant de chœur, certes, voilà 6 ans qu’il mène un conflit éprouvant pour sauver son pays et son régime. Ce n’est pas non plus un abruti. Alors qu’il s’approchait d’une solution, il se sanctionne lui-même. Il doit bien avoir en mémoire le destin de son ex-voisin Saddam Hussein dont le règne a été anéanti précisément parce que ses adversaires prétendaient qu’il disposait d’armes toxiques.

Dans ces circonstances le raid chimique du 4 avril nous semble suspect, et , devrait-on attendre les résultats de l’enquête plutôt que de surréagir. Les Américains ne se sont pas encombrés de prudence, et ont bombardé sans retenue l’armée syrienne. Cette action nous désole, car l’histoire a appris à se méfier des évidences.

Non, ce crime ne profite pas à Béchar Al Assad, mais aux factions rebelles et aux terroristes. Ceux-là mêmes qui auraient pu détenir un arsenal d’armes chimiques à Khan Cheikhoun, un entrepôt qui aurait pu être attaqué par les forces régulières inconscientes ce qu’il contenait.

Voici l’explication du régime syrien, et celle de son mentor russe. À vrai dire, cette version semble tout aussi crédible que le seppuku du clan Assad !