Trump : « Tel est pris qui croyait prendre ! « 

share on:
trump

Comment les médias américains se sont tirés une balle dans le pied en voulant jeter Donald Trump dans le caniveau.

Mi-septembre l’homme d’affaires était donné gagnant ; le 26 septembre avait lieu un débat Clinton-Trump. Cette première rencontre a montré un Républicain peu agressif qui a subi pendant 90 minutes les attaques d’Hillary. Son entourage lui avait certainement conseillé : «  Look presidential ». Résultat: un statu quo : les sondages restent les mêmes …

Il fallait absolument trouver une torpille médiatique qui génère un «touché-coulé » définitif du milliardaire. Cette torpille fut tirée par l’ensemble des médias américains à l’unisson. Le 24 Octobre, deux jours avant le deuxième débat. Un vieil enregistrement de conversation de fin de soirée entre hommes, datant de 11 ans, enregistrée par Billy Bush (le neveu de Georges W) mettait au jour des propos graveleux, misogynes, grivois, honteux tenus par Trump : « I grab women by their Pussy » !

Cette bande pirate a été diffusée, commentée, discutée ad nauseam, par tous les grands médias CNN, ABC, CBS, MSNBC pendant les trois jours qui ont précédé le débat, matin midi et soir, en boucle.

Les attaques ont été telles, que l’élection de novembre semblait faire « Game Over ! ».

Une partie importante de « l’establishment » républicain quittait le navire, dont leur Chef Paul Rayan, incontournable « speaker » de la Chambre des Représentants. On attendait la capitulation de Trump et sa mise à mort politique.

Mais ce coup bas a fait sortir l’ours de sa tanière, et c’est un fauve qui est apparu à l’écran.

Les Médias ont voulu tirer sous la ceinture… Ils ont été servis :

« Bill Clinton est un violeur récidiviste, Hillary a menacé, détruit ces femmes violées pour éviter toutes poursuites » (quatre de ces femmes étaient d’ailleurs présentes dans la salle lors du débat).

« Hillary Clinton devrait être jugée et certainement condamnée pour avoir effacé et détruit les fameux E-mails quelques jours après un Assignation du Congres des Etats Unis » « You should be in jail » !

Cela a duré 90 minutes, et Clinton ne riait plus du tout en fin de débat.

La campagne de fond continue, mais le « grand déballage » a commencé.

Tous les jours depuis des révélations apparaissent provenant des e-mails piratés:

Ils indiquent la collusion entre les médias et la machine Clinton ; que l’Arabie Saoudite et le Qatar financent et arment l’Etat Islamique et que les pays occidentaux le savent (Merci pour les morts du Bataclan !) ; J’en passe… c’est par dizaines.

Toutes ces révélations sont occulté par les journalistes, mais relayé largement par internet et les réseaux sociaux comme un sourd tamtam…

Encore 3 semaines.

On assiste certainement à la campagne la plus incroyable de tous les temps.

P Marechal, Jacksonville – Floride pour Rhône Alpes Info