USA : un rôle pour les « first ladies »

share on:
first

USA : depuis sa prestation de serment, Donald Trump subit le feu nourri de ses adversaires. En tête de ces opposants, il y a bien sûr les medias traditionnels, les Démocrates américains, et le clan Obama. Les uns et les autres n’ont pas accepté la victoire du milliardaire, et entendent bien la lui faire payer. Suite au vote américain, nombreux sont ceux qui n’ont pas une très bonne perception de la démocratie. Mais là n’est pas l’objet de cet article consacré aux « first ladies ».

En marge des rivalités, ces épouses ne semblent pas avoir de rôles très importants, sinon celui de « faire valoir » plus ou moins efficace du Président. On préférera en l’espèce l’expressive et charpentée Michèle Obama, ou l’énigmatique et féline Mélania Trump.

Il faut pourtant savoir qu’aux États-Unis, les femmes de Président ont une implication officielle, à la différence de la France où les « premières dames » ne sont formellement rien !

Alors certes, la mission de ces épouses n’a pas une grande portée stratégique ; il n’en reste pas moins qu’elles disposent d’une équipe opérationnelle et d’un bureau à la Maison-Blanche.

Chacune se choisit donc une bonne cause qu’elle s’emploiera à défendre pendant le ou les mandats de son conjoint.

Madame Obama avait choisi la diététique ; chacun sait en effet que les hot-dogs, burgers, et autres french-fries font des ravages sanitaires aux USA !

Pour ce qui concerne Mélania Trump, on ignore encore à quelle mission elle se consacrera. Les bonnes causes ne manquent pas ! Elle ne choisira sans doute pas la protection animale ; il se trouve que ses fils sont des chasseurs africains passionnés (ceci dit, on peut être chasseur et défendre la protection animale, mais ça reste difficile à expliquer aux obtus). Certainement pas non plus les problèmes liés à l’environnement qui semblent très éloignés des préoccupations de son mari. Alors pourquoi pas la condition féminine ? Ce serait un amusant pied de nez pour les détracteurs du nouveau Président !