USA : « THE TRUMP’s DOSSIER »

share on:
Capture d’écran 2017-11-17 à 19.11.37

Comment le Système se mord la queue …

Contre tous les pronostics et contre toutes les forces médiatiques, contre le Pouvoir démocrate en place, contre même son propre parti et contre le système, Trump a été élu.

Depuis son avènement tout a été fait pour le contraindre dans l’exercice de son mandat.

  • Refus des républicains de faire une majorité pour rejeter « l’Obama-Care ».
  • Votes des Juges pour empêcher l’application de ses « Executive Orders »s’opposant au retour des ressortissants de certains pays musulmans au USA.

Depuis un an, les grands médias ne cessent de parler de sa supposée collusion avec Poutine et les Russes qui aurait interféré en sa faveur pendant toute la compagne électorale.

Un Procureur Spécial, Robert Mueller, qui a tout pouvoir, a été nommé pour enquêter sur cette éventuelle collusion .

A cette fin, Mueller vient d’inculper Paul Manafort, ancien Directeur de Campagne de Donald Trump.

Mueller pourrait par son investigation aboutir à l’ « Impeachment » de Trump  dont tout le Système rêve (il se souvient avec délectation de celui de Richard Nixon).

Mais …

Des bombes médiatiques sont en train d’exploser aux USA :

Le « TRUMP’s DOSSIER ».

C’est un document de 35 pages qui expliquent que les Russes seraient en possession d’informations compromettantes concernant Donald Trump.

En plus de tous les soutiens russes et malversations financières supposées, ce Dossier descendrait profondément sous la ceinture, puisqu’il ferait allusion à des vidéos qui montreraient Trump et des prostituées russes dans des hôtels en 2012 à Moscou .

Il aurait été écrit par un espion britannique à Moscou, Christopher Steele, et transmis via l’ambassadeur à John McCain, ancien postulant républicain malheureux à la Présidence des États-Unis en 2008. McCain hait Donald Trump.

John McCain aurait fait naturellement parvenir ce dossier au FBI.

Cet élément accablant devait servir au Procureur Mueller de pièce à charge majeure contre Trump dans les procédures « d’Impeachment ».

La Bombe médiatique est qu’on apprend depuis peu, que ce Dossier serait un faux, qu’il aurait été commandé et payé par le Parti démocrate et le Clan Clinton, qu’une société de Conseil et de lobbying, nommée Fusion-GPS serait à l’origine de ce stratagème et aurait rémunéré Christopher Steele pour ce travail . Et enfin que Fusion-GPS se serait vu verser plusieurs dizaines de millions de Dollars pour organiser ce montage foireux .

La deuxième Bombe médiatique récemment révélée :

« URANIUM-ONE »

Où on apprend qu’Hillary Clinton, alors Secrétaire d’État d’Obama aurait vendu aux Russes 20% de l’uranium américain. Tout cela bien sûr aurait été rétribué par des pots-de-vin russes à la Clinton Foundation, aux sus et au vu du fameux Robert Mueller qui était à la Direction du FBI à l’époque.

Le Serpent se mord vraiment la queue ….

Le 14 novembre, Jeff Session, ministre de la Justice, lors d’une audition au Congrès, parlait de la nomination d’un second Procureur Spécial qui s’occuperait effectivement de ces affaires.

Faudra-t-il que le nouveau Procureur enquête son confrère, Robert Mueller ?

Lors des meetings de Trump, la foule hurlait : « Lock her up » (jetez-la en prison).

L’assassinat de Seth Rich est loin d’être oublié avec les récentes révélations de Donna Brazile, chef de campagne de Clinton.

Hillary Clinton risque d’avoir des jours compliqués à gérer.

Tout cela occupe les médias américains, on espère, dans le même temps, en la clairvoyance de Donald Trump pour ne pas s’engager comme ses prédécesseurs dans des guerres folles.

Pierre Marechal, Jacksonville, Florida