Lyon : les professeurs manifestent contre la réforme des collèges

share on:

Quelques jours après la rentrée des classes, les enseignants du secondaire sont appelés à manifester le 08/09/2016 à 14h00 à Lyon, à l’initiative d’une intersyndicale (Snes-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, FO enseignement privé, Snep-FSU, CGT Educ’action, CGT enseignement privé, SUD Education, SUD enseignement privé).

Attendus des différentes villes de l’académie, dont St-Etienne, Roanne, Bourg-en-Bresse, Mâcon ou Bellegarde (…), les professeurs composeront un cortège dont le défilé se fera de la Place Guichard à Lyon 3ème au Rectorat situé rue de Marseille à Lyon 7ème.

Dans le collimateur : la réforme des collèges portée par la Ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem, dont les enseignants réclament l’abrogation pure et simple.

Pointant également la problématique des classes surchargées, notamment au lyçée, les syndicats comptent sur une importante mobilisation du corps enseignant pour se faire entendre, estimant que les moyens humains mis en oeuvre pour la rentrée 2016 ne sont pas à la hauteur des enjeux, et reprochant à leur ministre de tutelle de faire du « bricolage » ou de « la com ».

A quelques mois des élections, la réaction de la Ministre de l’Education Nationale pour apaiser le conflit sera symptômatique de la manière dont le dialogue social est aujourd’hui géré par le gouvernement.

Pour mémoire, la réforme portée par Najat Vallaud-Belkacem, entrée en vigueur dès la rentrée, a pour principale conséquence la diminution des heures d’enseignement dispensés aux élèves, ainsi que la supression du redoublement, ce que d’aucuns considèrent comme autant de mesures propres à baisser le niveau d’apprentissage.

Si l’on ajoute à cela l’absence de concertation avec les principaux concernés (le personnel enseignant) ainsi que le manque de postes (le potentiel des remplaçants serait dors et déjà presque épuisé), nous obtenons le cocktail explosif d’une nouvelle tension sociale, quelques mois après le passage en force de la Loi « travail » et les vives tensions qu’elle a suscité.

La mobilisation des enseignants permettra-t-elle d’améliorer la qualité de l’éducation de nos enfants ? Affaire à suivre…