Municipales à Valence (Drôme) : LREM en mal d’arguments contre Daragon !

share on:

La liste LREM en cours de constitution pour les Municipales à Valence semble bien avoir du mal à contrer Nicolas Daragon.

A sa rescousse, Mireille Clapot, députée LREM de la première circonscription est même obligée de demander le renfort de Claire Pitollat, elle-même députée LREM des Bouches-du-Rhône et Présidente du groupe Air et santé à l’Assemblée Nationale, pour dénoncer les risques de pollution liés à l’implantation du Centre aqualudique de l’Epervière à 100 mètres de l’autoroute. Ni l’une ni l’autre, sûres de leurs arguments, n’ont d’autres hypothèses que de douter de la véracité de l’étude d’impact sanitaire en s’appuyant sur l’« expertise » d’une trentaine de professionnels de santé bien marqués à gauche et qui titillent depuis longtemps les élus de Valence Romans Agglo sur ce sujet.

Certes, ce projet n’est pas des plus judicieux. Mais pas seulement pour des raisons écologiques, concept devenu presque unanimiste depuis les élections européennes ! Il y a culturellement plus grave de faire du clientélisme en flattant les tendances hédonisto-mondialistes d’une population sans valeurs et sans références identitaires. Verra-t-on des burkinis sur les tobogans du Centre aqualudique ?