VILLEURBANNE : ENCORE UN « ALIENE » DU CORAN QUI TUE CEUX QUI NE LE LISENT PAS !

share on:

A peine deux heures après le massacre de Villeurbanne, les autorités politiques et judiciaires s’empressaient de ne surtout pas désigner un acte terroriste ! L’auteur est Afghan et demandeur d’asile mais « dégagez…in n’y a rien à voir ».

Certains témoins des faits disent unanimement l’avoir entendu crier « ils ne lisent pas le Coran ». Conclusion : le mort et les 8 blessés sont des impies mais rien de religieux dans ce jugement ! Déjà, se développe l’hypothèse qu’il serait marginal et drogué. En quoi cela serait-il incompatible avec l’engagement islamiste ? La réputation des Afghans dans le trafic de drogue serait-elle une nouveauté ? Se camer deviendrait-il une circonstance atténuante minimisant le radicalisme islamiste ? Faîtes le tour des prisons, vous verrez ce qu’il en est !

Comme rares sont les déboutés du droit d’asile qui quittent le pays comme ils en ont l’obligation, nous suggérons à Madame Belloubet d’envisager de nuancer ce droit d’asile par une sous-catégorie : LE DROIT D’ASILE PSYCHIATRIQUE !

Dans un cas comme dans l’autre, ce sont les Français qui paieront !